100 000 PTZ+ accordés depuis janvier 2011


Le nouveau prêt à taux zéro accordé depuis le 1 er janvier séduit. L’État vient d’octroyer le 100 000e dossier de PTZ + attribuant un prêt dépourvu de taux d’intérêt.

PTZ+ encourage l’accession à la propriété

Le prêt à taux zéro Plus ou PTZ+ constitue un moteur pour l’accès à une propriété immobilière. La ministre du Développement durable N. Kosciusko-Morizet, et le secrétaire d’État au Logement Benoist Apparu, viennent de confirmer la signature du 100 000e dossier PTZ+. Ce résultat, après quatre mois seulement de lancement du dispositif, est très encourageant. Les 380 000 PTZ+ annuels visés initialement sont ainsi largement atteignables. 40 % des PTZ+ accordés se situent dans les zones A et B1, des zones où les demandes en logements neufs sont les plus accrues. L’année dernière, l’ancien PTZ constituait 34 % seulement des dossiers signés, soit un bond de 6 % pour 2011. Le dispositif encourage vraisemblablement les primo-accédants, même dans les zones tendues.

PTZ+ : les bâtiments basse consommation à l’honneur

L’un des autres objectifs du PTZ+ est l’aide aux ménages à faibles revenus. Sur ce point, 20 % des souscripteurs de PTZ+ sont issus d’une famille modeste, obtenant en moyenne le financement des 37 % de leur projet. Le crédit dépourvu d’intérêts promeut aussi le marché des bâtiments basse consommation ou BBC, puisque 3 800 dossiers portant sur ce type de bien ont déjà été ratifiés jusqu’ici, soit 16,3 % du total accordé. Pour rappel, seuls 10 % des anciens PTZ octroyés en 2010 concernaient des projets d’acquisition du même genre. En zone A, la part des BBC va même au-delà des 40 %. En tout, 56 % des prêts à taux zéro + signés concernent des biens à haute performance énergétique, notés A, B, C et D sur l’échelle, tandis que le reste est constitué par les logements non optimisés notés E, F, et G.