Affaire Bettencourt : Éric Woerth au centre des soupçons


L’affaire Bettencourt, qui porte sur l’évasion fiscale de la milliardaire, seule héritière du Groupe L’Oréal, semble se transformer à présent en celle de « Woerth ».

Florence Woerth, l’épouse d’Éric Woerth, travaillait pour la milliardaire et elle avait pour tâche de gérer les dividendes des titres du Groupe L’Oréal.

Cependant, des enregistrements laissent entendre qu’Éric Woerth aurait pu être influencé par Patrice de Maistre, le patron de Florence Woerth et l’homme de confiance de Liliane Bettencourt.

Éric Woerth a été placé au cœur des soupçons après la révélation de plusieurs enregistrements pirates qui auraient été réalisés par le majordome de la milliardaire et dans lesquels plusieurs noms d’hommes politiques auraient été nommés. Ceci à mettre au conditionnel bien sûr…

Cependant, il semblerait que l’un d’eux reviendrait plus régulièrement que les autres : celui d’Éric Woerth, qui était encore ministre du Budget à cette époque.

Pris dans un filet juridique, Éric Woerth ne cesse de se débattre et de répondre aux piques que lui lancent les journalistes.

Récemment, il a tenté de repousser les attaques lancées contre lui par le Grand Jury RTL-LCI-le Figaro.

S’en est suivie une véritable bataille sur la question de sa possible démission, a laquelle il a répondu que cela ne sera jamais le cas, car il n’a rien à se reprocher.

L’ex-ministre des Comptes publics, ministre du Travail et maintenant trésorier de l’UMP en a aussi profité pour affirmé que les socialistes cherchent à faire de lui une cible politique afin de discréditer sa reforme des retraites, qui à été très mal accueilli par les Français.