Agence de notation : définition


En ces temps de crise de confiance dans les marchés financiers, initiée par la dette européenne et accrue par la dégradation du triple A américain, les agences de notation sont au centre de toutes les préoccupations. Trop grande influence, partialité, malgré les critiques, elles continuent de modeler le monde économique selon leur bon vouloir. Qui sont-elles et comment fonctionnent-elles?

Ce sont des entreprises rémunérées contre un service, l’évaluation de la solvabilité des entreprises publiques ou privées, des Etats, ou des collectivités territoriales. Malgré les quelque 150 agences de notation répertoriées dans le monde, seules 3 ont vocation à agir sur l’ensemble de la planète. Ce sont celles que l’on nomme les « Big Three« .

Moody’s, Standard & Poor’s et Fitch Ratings se partagent ainsi 94% du marché. Elles utilisent toutes pour leurs notations à long terme un système de lettres allant de AAA (ou Aaa pour Moody’s) à D (C pour Moody’s), complété d’une notation intermédiaire permettant d’affiner encore l’évaluation. Entre AAA et BBB, les investissement sont réputés sûrs. En-deçà, le risque s’accroît et les investissements deviennent spéculatifs.
Les agences de notation ont parallèlement développé une notation pour pallier le manque d’informations à moyen terme, basée sur les opérations prochaines des entreprises (fusions, acquisitions,…).

En étudiant les opinions des agences de notation, on obtient donc un tableau assez clair de la santé économique de la planète à moyen et long terme.