Air France veut faire payer plus cher aux personnes obèses


obese avion

Hier, Air-France-KLM a relancé la polémique concernant les personnes obèses voyageant à bord de leurs appareils. La compagnie aérienne française voudrait faire payer plus cher leurs billets d’avion aux personnes obèses prétextant que cela a un lien avec la sécurité de tous et chacun.

Air France voudrait donc inciter les passagers obèses à payer le prix de deux billets d’avion. En plus du prix du premier siège, il faudrait débourser 75% du prix d’une deuxième place. Pour rassurer leurs clients, la compagnie a déclaré que la plupart de ces personnes obèses pourront se faire rembourser dans un délai de 28 jours ce supplément de 75% si le vol n’était pas complet. Les agents devront se fier à la bonne foi de leurs clients. Selon un responsable, 90% des gens seront remboursés. Cependant, si la personne refuse de payer le supplément et que le vol s’avère complet, celle-ci se verra refuser le droit de voyager à bord de cet appareil.

Parmi les gens qui sont contre cette décision, on retrouve le Collectif national des associations d’obèses (CNAO) qui mentionne qu’Air France fait acte de discrimination envers cette catégorie de personnes. Être obèse est une maladie et selon eux, il est injuste de faire payer un billet le double du prix parce que l’on est malade. De plus, cette association affirme que pour devoir payer un second siège, il faut souffrir d’obésité maladive. Pour se défendre, Air France affirme que cela a un lien avec la sécurité des passagers, car en cas d’évacuation, tout le monde devrait être en état de se lever de son siège normalement.

Cette proposition devrait être mise en vigueur à partir du 1er février prochain. Bien qu’Air France a affirmé que cette mesure était une proposition et non une obligation, le nombre de personnes qui s’opposent à cette loi et le nombre d’associations qui accusent la compagnie aérienne de discrimination sont nombreux.

Ces opinions et accusations risquent-elles de faire changer la décision d’Air France ? Cela reste à voir.