Les Allemands sont les rois de l’épargne


épargne
Alors que la crise de la dette européenne continue de faire des échos dans le monde entier, la Bundesbank a publié un rapport sur l’état financier des ménages germaniques. Une révélation qui démontre une fois de plus la santé économique du pays.

Une hausse remarquable des épargnes

Le document dévoilé par la banque centrale allemande ne laisse personne de marbre. Les avoirs financiers des Allemands, y compris comptes en banque, actions, obligations et numéraires, ont connu une forte progression de 4,4 % par rapport à son niveau du premier trimestre 2010. La Bundesbank fait état de 4 824 milliards d’euros de fortune pour l’ensemble des ménages du pays.

Des chiffres d’autant plus remarquables, puisqu’ils ne prennent pas en compte les biens immobiliers et mobiliers des Allemands, dont les logements, les tableaux et autres œuvres d’art. Même en retranchant de cette somme l’endettement des familles, les Allemands disposent encore de 3 291 milliards d’euros nets fin mars. Des statistiques qui prouvent que les ménages du pays restent de loin parmi les moins endettés en Europe.

Les placements préférés des Allemands

La Bundesbank a également dévoilé les préférences des ménages en termes d’investissements. Information capitale du dossier, les Allemands choisissent leurs placements en fonction de l’actualité économique dans leur pays et dans le reste du monde. Ainsi, au début de l’année 2011, les Germaniques ont préféré investir dans les actions et contrats d’assurance, aux dépens des obligations de l’État ; exception faite de celles de l’Allemagne qui figurent parmi les rares à être en perpétuelle croissance tout au long de l’année.

[via challenges]