Assurance-vie : la baisse des rendements et versements s’amorce


La Fédération française des Sociétés d’Assurances annonce que les versements de l’assurance-vie sont à la baisse pour octobre.

Quelles sont les causes de la baisse des rendements ?

Si au début des années 2000, les fonds en euros rapportaient 5,3 %, en 2010, ils s’établissent autour de 3,40 %. Il faut savoir qu’ils sont principalement investis dans les obligations, les actions, mais aussi dans l’immobilier. Or, ces classes d’actifs ont réalisé de mauvaises performances en 2011, avec un marché des actions tributaire de la Bourse, et les rendements peu attrayants des obligations.

Les autres placements, plus fructueux…

De ce fait, les épargnants se détournent de l’assurance-vie au profit de placements courts et qui rapportent. Les banques ont attiré de nombreux épargnants en leur proposant des taux promotionnels. La crainte des conséquences de la dette souveraine sur l’assurance-vie a également rendu les particuliers prudents. Bien que l’immobilier constitue un placement cher, il est devenu une valeur sûre en ces temps de crise, et ceux qui ont les moyens d’investir, n’hésitent plus.

Axa ouvre le bal…

L’assureur Axa est le premier à annoncer les principaux rendements : ainsi, pour 2011, ils s’établissent à 3 % net contre 3,30 % l’année précédente. L’offre « Bonus Euro+ » permet d’obtenir des bénéfices élevés : elle s’adresse à ceux qui ont investi 50 000 euros, et qui peuvent ainsi espérer un taux de 3,70 %. En un an, l’assureur français a vu son fonds en euros baisser de 0,3 %. En 2010, il était compris entre 3,3 % et 4 %.