Assurances : Pièges à éviter en choisissant un contrat


Malgré la hausse des tarifs proposés par les assureurs, nombreux sont les assurés qui hésitent encore à opter pour la Loi Chatel pour changer de contrat afin de faire baisser ces frais. Le marché des assurances, qui se présente comme une affaire de plus en plus lucrative, connaît actuellement une hausse sans pareil. En effet, alors que le coût de la vie (hors tabac) a limité sa progression à 1,8 % l’année dernière, les primes d’assurances MRH (multirisque habitation) et de protection santé ont connu une hausse colossale (de 3 à 8 %).

Ce chiffre, qui a été dévoilé par l’indice des prix des assurances des particuliers du comparateur en ligne Assurland, pourrait être expliqué par plusieurs facteurs, notamment le niveau élevé des indemnisations corporelles, l’inflation des coûts des dommages matériels concernant l’assurance auto, ou encore le désengagement de la Sécurité sociale, ce qui pourrait expliquer les hausses des complémentaires santés. Bien que les assureurs n’ont pas répercuté intégralement et en une seule fois cette hausse sur les produits qu’ils proposent, il est important de rester vigilant quant aux contrats qu’ils proposent, car ceux-ci comportent souvent des closes cachées qui peuvent vite retourner la situation en votre défaveur. Cet édito vous propose de découvrir comment éviter les pièges que comporte souvent ce type de contrat.

Le premier piège c’est les garanties démesurées. En effet, certains contrats proposent aux assurés de les couvrir pour des risques vraiment inutiles. Par exemple, inutile d’assurer « tous risques » une voiture qui a connue une large dépréciation au fil des années. Il vous sera donc important de vérifier si le contrat que vous comptez choisir correspond bien à vos besoins réels de couverture.