Augmentation des Bonus à la City de Londres


Selon une récente annonce de la City, la première place financière européenne (dans le coeur de Londres), le bonus des employées devrait atteindre 6,8 milliards de livres (7,8 milliards d’euros) durant l’année fiscale 2010/2011.

Avoisinant les 6 milliards de livres l’année dernière, cette augmentation considérable de +30 % est principalement due à la hausse du nombre de recrutements dans la City.

Selon un communiqué de presse du CEBR (Centre for Economics and Business Research), la City a revu ses primes versées aux employés pour ne pas les perdre, car de nombreux établissements financiers sont à la recherche de valeurs sûres afin d’étoffer leurs effectifs. Cet engouement a été causé par la crise financière, qui avait décimé la majorité des équipes compétentes des banques (licenciement et autres litiges).

Cependant, le CEBR a tenu à souligner un point important ; cette année, la plupart des primes qui seront versées par la City reviendront au fisc britannique. La raison derrière cela est simplement que les contribuables les plus aisés connaitront un alourdissement de la fiscalité et compte tenu de la création d’une nouvelle tranche supérieure de l’impôt sur le revenu qui devrait être taxée à 50 % et aussi des cotisations sociales, les employés de la City devraient percevoir grâce à ces primes un montant net de 3,6 milliards de livres tandis que de son coté, le Trésor britannique devrait empocher une somme avoisinant les 4 milliards de livres. Néanmoins pour que le Trésor puisse atteindre ce chiffre, il faudra aussi prendre en considération le taux de cotisation patronale, qui s’avère être une variable importante.

Le cabinet du Centre for Economics and Business Research affirme que le montant qui a été avancé par la City ne brisera pas le record mondial qui est de 10,2 milliards de livres.