Boursorama : Des chiffres très prometteurs


L’année 2011 était une véritable année de succès pour Boursorama. Le Produit Net Bancaire (PNB) du groupe a connu une croissance nette de 7 % pour atteindre 218,7 millions d’euros, une situation partiellement expliquée par le grand développement de l’activité des banques en France.

Chiffres Clés et Points Importants

-64 000 nouveaux comptes courant en 2011
-6,5 millions d’ordres passés
-80 000 téléchargements des applications mobiles
-le réseau d’agences fermera au 30 juin 2012

Boursorama

Résultat en hausse pour l’année 2011

Boursorama a achevé l’année 2011 avec un résultat très satisfaisant. Il a été constaté un net accroissement du PNB du groupe de l’ordre de 7 % durant l’année, pour s’élever à 218,7 millions d’euros. Malgré la tendance à la baisse des cours sur le marché financier actuel, les actifs du financier affichent une grande résistance et s’évaluaient à 14,4 milliards d’euros à la fin de l’exercice 2011. D’après les explications, cette situation est en partie imputable à la progression des activités des banques en France, mais surtout grâce à la contribution importante des filiales internationales. Le résultat brut d’exploitation de Boursorama est ressorti à 69,7 millions d’euros, soit une progression de 16 % par rapport à 2010. Le RNPG a également crû de quelques points de base pour se chiffrer à 43,4 millions d’euros.

PNB France dominé par l’activité bancaire

En ce qui concerne tout particulièrement la France, la hausse du résultat est aussi frappante. Le secteur bancaire enregistre un PNB de 92,2 millions d’euros, soit 53 % du PNB total. Toutefois, le PNB de l’activité courtage et celui de l’activité portail internet ont connu un repli respectif de 5 % et de 2 % pour s’établir chacun à 70,4 millions d’euros et à 11,2 millions d’euros. Au total, le PNB France a progressé de 5 % par rapport à 2010. Le RBE, lui, s’établit à 105,4 millions d’euros. Si l’on ne tient pas compte des éléments récurrents, le RBE a donc connu une hausse de 5 %. Le RNPG France est aussi en progression de 1 %, soit 42,6 millions d’euros.