Budget 2014 : environ 10 milliards d’euros d’économies en vue


En plein débat sur la réforme des retraites, le premier ministre français a laissé échappé une information pour le moins frappante. Le Gouvernement envisagerait de nouvelles coupes budgétaires en 2014. Explications.

10 milliards d’euros d’économies : un effort historique

Il y a encore trois mois, le président François Hollande affirmait publiquement que la crise dans la zone euro était passée, que le pays pourrait renouer rapidement avec la croissance et en finir avec les coupes budgétaires. Depuis, les circonstances ont apparemment changé. Car, la fin de crise, les Français et les Européens n’en entrevoient aucun signe annonciateur dans un avenir proche. Pis, c’est un horizon économique sombre et encore plus incertain qui se profile un peu partout sur le Vieux Continent.

La France ne déroge pas à la règle. Après deux exercices 2012 et 2013 grandement marqués par les réductions budgétaires ici et là, l’année 2014 ne devrait pas être plus encourageante. Car, de l’aveu même du PM Jean-Marc Ayrault, le budget 2014 de l’État pourrait pâtir d’une coupe sans précédent de 10 milliards d’euros. Parallèlement, 4 milliards d’économies supplémentaires concerneront la Sécurité Sociale et les collectivités territoriales, sans parler des hausses d’impôts pouvant atteindre 6 milliards d’euros…

Des secteurs épargnés

Il faudra attendre fin septembre 2013 pour mieux mesurer l’impact de ces coupes budgétaires sur les fonctions générales de l’État. La répartition des économies à faire ne sera également dévoilée qu’à cette date. En attendant, Jean-Marc Ayrault a livré des détails qui permettent d’entrevoir les grandes lignes du Budget 2014. Selon lui, la gendarmerie, la police, les emplois d’avenir et l’éducation sont les priorités à financer pour l’exercice à venir. Ainsi, ces secteurs ne devraient pas subir de coupes budgétaires, ou au moins, seraient peu concernés.