La Colocation étudiante, une formule idéale pour économiser de l’argent


Pour préparer la rentrée universitaire, il est important de s’occuper assez tôt de trouver un logement pour les étudiants. Vous pouvez notamment vous tourner vers la colocation, une formule très en vogue en ce moment.

Les avantages de la colocation

Cohabiter avec d’autres étudiants fraichement diplômés est une solution alternative avantageuse pour résoudre les problèmes de logements après le bac. En France, bon nombre d’étudiants universitaires ont adopté cette formule pour éviter de louer trop cher un studio, lorsque les résidences universitaires affichent complet. Toutefois, ils doivent faire preuve de prudence pour pouvoir jouir pleinement de tous les avantages. Ils doivent entre autres se méfier des sous-locations proposées sur certains sites spécialisés, car cette option ne leur assure pas de pouvoir continuer à vivre dans l’appartement si le logement change de propriétaire. Ils ne pourront pas non plus prétendre aux allocations logement qui ne sont pourtant pas négligeables. Par contre, ils auront la possibilité de quitter l’appartement sans donner de préavis.

Les baux relatifs à la colocation

Dans une colocation, le loyer se partage équitablement entre tous les occupants. Pour être certains de percevoir l’intégralité des loyers, les propriétaires ajoutent généralement une clause de solidarité dans le bail. Cette disposition leur permet de réclamer les parts impayées auprès des garants du bail, qu’il s’agisse des parents ou des autres occupants. Pour échapper à ces contraintes, chaque étudiant peut souscrire officiellement à une sous-location individuelle pour un prix intéressant. Dans ce cas-là, il louera sa chambre avec un accès aux parties communes à une agence immobilière pour un prix légèrement plus élevé par rapport à une colocation classique. Le loyer pour cette formule tourne autour de 500 € hors Paris, mais peut atteindre 700 € dans la capitale.

source : lefigaro