Comment gérer les dépenses en copropriété ?


La copropriété a des avantages et des inconvénients. Au regard de l’augmentation continuelle des charges mensuelles, il convient de se pencher sur les comptes.

Les responsabilités financières des copropriétaires s’alourdissent

Entre l’ARC – Association des responsables de copropriété – et Unis, le syndicat des syndics professionnels, il existe un point commun : les deux organismes crient haut et fort l’augmentation des charges pour les copropriétaires de façon continue depuis 10 ans. La hausse permanente du prix du gaz et du fioul, ainsi que les nouvelles dispositions liées au Grenelle 2 de l’environnement n’arrangeront certainement pas cette tendance. Face à cette situation critique, ARC et Unis ont présenté quelques alternatives pratiques afin de garder la rentabilité de la copropriété en terme économique. Les solutions proposées concernent surtout les gaspillages en électricité ménagère, en eau et en énergie des anciens logements en copropriété.

Alléger les charges de copropriété, les astuces

Avec 6,2 millions de logements et 560 000 copropriétés concernés par ce phénomène, le bilan de cette augmentation se chiffre à des milliards d’euros par an. Pour épargner, les spécialistes ont dégagé quelques options qui allègeront la facture. Premier élément ciblé, le système de chauffage, responsable de 30 à 40 % des dépenses d’une copropriété. L’installation de brûleurs plus performants, d’un appareil d’autorégulation ou d’un récupérateur de chaleur est une alternative reconnue et recommandée actuellement. D’un autre côté, la consommation d’eau peut être réduite avec la pose de compteurs individuels dans chaque appartement. Parfois, il faudrait résilier ou renégocier certains contrats de maintenance – trop coûteux ou trop inutiles – afin d’alléger davantage les frais engendrés par la copropriété.

source: lefigaro