Comment les compagnies d’assurances voient leurs clients [Infographie]


Les compagnies d’assurance ont catégorisé leurs clients en sept profils majeurs : l’assuré économe, l’angoissé, le nonchalant, le casse-cou, le pleurnichard, l’opportuniste et le minutieux. Toutes ces catégories d’assurés sont appréciées de manière différente par les compagnies d’assurance.

profil personnes assurees

Ceux que les assureurs aiment le moins

Parmi ceux que les compagnies d’assurances n’affectionnent pas particulièrement, l’on retrouve par exemple l’assuré économe. Généralement, il choisit les offres les moins chères et souscrit le moins de garanties possible. De plus, il fait jouer la concurrence à chaque négociation, pour obtenir les meilleures conditions possibles. D’un point de vue commercial, ce n’est effectivement pas le profil rêvé d’un assuré. Puis il y a le casse-cou : amateur de sensations fortes, il vit dangereusement et pratique des activités à risques élevés. Les assureurs refusent généralement de les assurer, sauf s’ils sont prêts à payer une cotisation bien plus chère que la moyenne. Mais encore, même s’ils paient cher, leurs assureurs ne cesseront d’avoir des sueurs froides, craignant qu’il leur arrive quelconque malheur, auquel cas les indemnisations seraient très importantes.

Les chouchous des compagnies d’assurances

S’il existe un profil de l’assuré idéal pour les compagnies d’assurances, c’est sans doute celui de l’angoissé. Se sentant en péril à tout moment et dans toute activité, il préfère se couvrir et ne rechigne pas à signer quelconque assurance que la compagnie lui propose. Même s’il n’a pas besoin de certaines assurances, il ne laisse rien au hasard et préfère souscrire. On ne sait jamais, dit-il.
Mais il y a aussi l’assuré minutieux. Fortement informé sur les différentes offres, il connaît chaque assurance sur le bout des doigts, et dispose parfois de certaines informations que l’assureur lui-même n’a pas. Pour résumer, il sait exactement de quoi il a besoin et de quoi il peut se passer. Sa connaissance de ces détails crée souvent une relation de confiance entre lui et la compagnie d’assurances.

source