Deux solutions pour augmenter la pension de retraite


Après la réforme Fillon de 2003, les salariés français ont la possibilité de percevoir plus sur leur retraite avec la surcote et le cumul emploi-retraite.

retraité

La majoration de la pension par la surcote

Cette option s’adresse aux salariés en âge légal de départ à la retraite et remplissant les conditions d’une pension à taux plein évoquées par la loi de 9 novembre 2010. Le principe est simple : la CNAV applique une majoration de 1,25 % sur le montant de base des revenus à la retraite pour chaque trimestre supplémentaire cotisé après l’âge légal de départ à la retraite. En pratique, si un salarié décide à accomplir une année de travail en plus – soit quatre trimestres – il bénéficiera d’une surcote de 5 % sur ses recettes auprès de la CNAV.

Plus de revenus de retraite par le cumul emploi/retraite

Les avantages perçus avec la surcote restent cependant limités sur le régime de base, les retraites complémentaires n’étant pas concernées par la mesure. Les salariés optent alors pour le cumul emploi/retraite. Cette alternative s’avère plus bénéfique, surtout si le senior remplit toutes les conditions d’une pension à taux plein et a finalisé la liquidation de l’ensemble de ses retraites. Le retraité peut alors reprendre ou continuer à exercer une activité professionnelle de son choix, même dès le jour qui suit son départ à la retraite. Il doit cependant renouveler son contrat de travail et percevra un salaire encore soumis aux régimes de cotisations de retraite. Aucun plafonnement du cumul emploi/retraite n’est prévu pour ce cas.

via lesechos