Epargne Retraite : où placer son argent ?


L’incertitude des travailleurs quant à la rente qu’ils toucheront à la fin de leur activité est le principal frein de leur souscription à une épargne donnée. Leur secteur d’activité jouant un rôle primordial dans le choix à faire, voici quelques éclaircissements.

retraité

Épargnes adaptées aux salariés du secteur public

Le Perco ou plan d’épargne collectif est l’offre qui séduit les salariés. Pour y avoir accès, le travailleur ou l’employeur cotise l’équivalent de 25 % du salaire de l’employé. Les montants versés sont exempts de charges fiscales. À sa retraite, le travailleur perçoit une rente évaluée au triple du montant cotisé.

Avec un taux de remplacement équivalent à 75 %, le Préfon est un produit aussi bien adapté aux employés du secteur public qu’au privé. Octroyé sous forme de rente viagère, le Préfon fait l’objet d’une taxe indexée à 7,5 % du montant du capital versé. En cotisant périodiquement, le travailleur atténue les charges relatives à ce type d’épargne

Offres destinées au secteur privé et aux travailleurs indépendants

Le Perp, offre avantageuse pour les travailleurs qui ont atteint la cinquantaine, est attribué sous forme de rente viagère et ne permet de récupérer que 20 % des fonds en capital. Une taxe évaluée à 7,5 % du capital est prélevée par l’État. Un arrêté interdit néanmoins de déduire plus de 10 % du salaire précédemment touché par l’employé.

L’offre Madelin a été conçue pour les travailleurs indépendants. Perçue sous forme de rente viagère, cette épargne fait aussi l’objet d’une taxation influencée par le barème de l’impôt, les taxes étant déduites des revenus imposables.