Épargner avec l’investissement locatif à crédit


Divers dispositifs ont été mis en place pour accorder une réduction d’impôts aux investisseurs immobiliers. Toujours dans cette optique, les banques proposent la formule du crédit de la pierre.

La pierre à crédit

Aujourd’hui, les banques proposent des crédits immobiliers permettant une réduction des impôts sur le revenu. En effet, le placement locatif est devenu un moyen propice pour payer moins d’impôt. Le crédit de la pierre repose sur le remboursement des mensualités par le loyer versé par le locataire, avec les intérêts de prêt déductibles sur les revenus fonciers non sur le capital. Ce crédit est une tout autre forme d’épargne mise à la disposition des particuliers.

Intérêts du crédit immobilier

Le crédit de la pierre engendre une économie d’impôt sur le revenu. Cette économie est non négligeable surtout pour les contribuables lourdement taxés parce qu’ils perçoivent plusieurs loyers. L’octroi de ce type de crédit immobilier préserve d’autant plus l’acquéreur contre l’inflation, mais nécessite une rentabilité de l’investissement supérieure au taux du crédit selon Philippe Baillot, directeur de Bred Banque privée

Conditions d’octroi des crédits immobiliers

Bien que les conditions d’endettement soient très intéressantes, les banques sont radicales sur les modalités d’attribution de crédit. Pour acquérir une certaine capacité d’emprunt, il est impératif de solder tous les crédits à la consommation, souligne Philippe Taboret, directeur général de Cafpi. Même si les taux de crédit immobilier n’ont connu aucune hausse depuis 2010, les formules de crédits de la pierre actuels allient durée d’emprunt au taux variable ou fixe pouvant réduire les taux de 0,10 à 0,15 %.