Fiscalité 2014 : l’outil de simulation est disponible mais encore défaillant


Tous les ans, un outil officiel de simulation du calcul des impôts sur le revenu est mis à disposition des Français par la direction générale des finances publiques et d’ailleurs, celui de 2014 est en ligne. Une faille a cependant été décelée au niveau de l’outil.

Un peu en retard cette année, l’outil de simulation des impôts à payer a enfin été mis à la disposition de l’ensemble des contribuables. Permettant aux Français de se situer exactement par rapport au montant qu’ils doivent payer en impôts, cet outil est d’une grande importance pour nombre d’entre eux.

Concernant les contribuables qui ont décidé de choisir l’option d’acompte libératoire, il faut rester vigilant car dans certains cas, l’outil présente des problèmes de configuration. À titre de rappel, seuls les ménages dont les intérêts annuels sont inférieurs à 2000 euros peuvent choisir cette option d’acompte. Par ailleurs, elle n’est intéressante que lorsque le taux marginal d’imposition est au-delà de 24 %, soit donc à 30, 41, ou 45 %. Ces revenus sont par ailleurs indiqués clairement dans l’IFU que la banque remet aux contribuables. Par ailleurs, ces mêmes revenus sont remplis d’office sur la déclaration d’impôts à la rubrique 2TR. Ceux qui veulent choisir la taxation au taux de 24 % devront alors corriger la déclaration d’impôts en l’inscrivant en 2FA au lieu du montant inscrit 2TR.

Il faut aussi noter que si des prélèvements sociaux ont déjà été effectués sur ces revenus et que ces derniers figurent dans la rubrique 2BH, c’est à ce niveau qu’il faut particulièrement se méfier, car la mauvaise configuration de l’appareil apparaît dans ce cas. En effet, au lieu de soustraire le montant 2CG à celui 2FA, le simulateur additionne 2 FA et 2CG. Ce bug vient alors gonfler l’estimation du montant à payer pour les contribuables. Toutefois, les responsables de l’outil ont déclaré que des rectifications devraient être appliquées sous peu.

source : cbanque