Les Français se mobilisent contre la réforme des retraites


Pour faire entendre leur voix, les Français n’ont pas lésiné sur les moyens ; selon les syndicats, deux millions de personnes réparties en 200 cortèges dans toute la France se seraient mobilisées pour faire savoir leur mécontentement contre la reforme des retraites.

Considéré comme la plus importante manifestation depuis le début de cette année-ci, les Français ont bien fait comprendre à Nicolas Sarkozy que le projet gouvernemental portant sur le relèvement de l’âge légal de départ à la retraite (de 60 à 62 ans) proposé par son ministre, Éric Woerth, n’était pas le bienvenu.

Face à une telle situation, Bernard Thibault, le secrétaire général de la CGT, estime qu’il serait sage pour le président de la République française de renoncer à la soumission de ce projet de loi.

Pour le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, cette manifestation de masse est un message fort ; un message qu’adressent les Français pour signifier le sentiment d’injustice qu’ils éprouvent face à cette réforme qualifiée des plus brutale par les manifestants.

Du côté du gouvernement, le ministre du Travail, Éric Woerth, a tenté de relativiser les choses en affirmant que cette grève a été légèrement inférieure à celle de 2003.

Il a aussi précisé que la mobilisation en masse des Français n’allait pas avoir d’incidence sur le projet de loi proposé par le gouvernement français.

À titre de comparaison, la récente manifestation a été deux fois plus importante que celle de la dernière journée intersyndicale CGT-CFDT-CFTC-FSU-UNSA-Solidaires qui s’était tenue le 27 mai dernier.