HSBC condamnée à payer une amende de 12, 5 millions d’euros


L’Autorité des services financiers britanniques (FSA) a infligé une amende de 10,5 millions de livres sterling soit 12 millions d’euros à HSBC.

Produits d’Epargne pour clients âgés de 83 ans et plus

Selon le quotidien La Tribune, c’est une amende très élevée dont la HSBC devra s’acquitter pour avoir fait la vente de produits financiers non appropriés pour des personnes âgées. En effet, entre 2005 et 2010, une filiale de la HSBC, NHFA a convaincu 2.485 clients d’investir dans des produits destinés à financer leurs besoins en soins médicaux. La somme investie par chacun était de 115.000 livres. Or, la moyenne d’âge de ces clients était de 83 ans. Ce qui signifie que la majorité d’entre eux n’étaient pas assurés d’être en vie pour profiter des rendements de leurs placements. HSBC a reconnu que sa filiale avait commis une erreur et a décidé d’agir en conséquence.

Une sanction disciplinaire

Pour Tracey McDermott, chargé des crimes financiers à la FSA, ce comportement est inadmissible et l’amende doit servir de leçon. Dans ce contexte économique délicat, la confiance des clients envers les banques risque encore de s’amenuiser. La somme que HSBC doit payer à la FSA est la plus lourde sanction financière enregistrée au Royaume-Uni jusqu’à ce jour, pour ce genre de dossiers. Le directeur général des activités bancaires de HSBC en Grande-Bretagne, Brian Robertson, s’est dit profondément « désolé » et a tenu à dédommager ces quelque 2.500 victimes pour un montant estimé à 30 millions de livres. À cela s’ajoute l’amende de 10,5 millions de livres, ce qui fait au total 40,5 millions de livres à débourser pour l’établissement financier.