Immobilier neuf : baisse des ventes mais hausse des prix


La FPI (Fédération des Promoteurs Immobiliers) a rendu public son rapport sur le marché des logements neufs. Ceux-ci sont, au premier semestre 2011, en baisse de 19% par rapport à l’année précédente. Ce pourcentage reflète l’attitude des investisseurs sur le marché de l’immobilier neuf. La réforme Scellier ainsi que la hausse du taux d’intérêt semble décourager ces acheteurs. Ainsi, ces ventes ont vu chuter leur nombre de 32%.

Il est à noter également que le prêt à taux zéro (également appelé PTZ+) a du mal à acquérir la confiance des particuliers: ceux-ci semblent réticents à investir dans du neuf. Soulignons que près de 70% des prêts accordés par l’État se sont vus attribués pour l’achat d’un bien immobilier ancien.

Par ailleurs, le prix du neuf est en pleine expansion et ce malgré une demande amoindrie. Comme habituellement dans le marché de l’immobilier, cette hausse est d’autant plus prononcée en région Île-de-France.

Toutefois, le marché de l’immobilier devrait rester sain cette année. Malgré un contexte économique perturbé, il devrait conserver son statut de « valeur refuge ». Par conséquent, la baisse globalisée des prix ne s’esquissera pas avant de nombreuses années.