Investir en bourse net d’impôt , une réalité !


Il est possible d’investir en bourse et cela net d’impôt. Enfin une bonne nouvelle pour les actionnaires et les boursiers, à une époque où les marchés financiers sont au beau fixe (+36 %). N’importe qui peut se faire de l’argent en investissant dans des actions, que ce soit en direct ou par l’intermédiaire des OPCVM. Pour ceux ne pouvant pas investir directement sur les places financières faute de temps, les SICAV représentent une bonne alternative. La majorité d’entre vous se demandent sûrement comment investir sans avoir à s’inquiéter de sa fiscalité ? La solution c’est de souscrire au plan d’épargne en actions.

En 1992, les pouvoirs publics avaient créé un produit financier complètement défiscalisé pour inciter un plus grand nombre de personnes à investir sur les marchés boursiers. La seule condition qui leur était imposée c’était de respecter l’échéance de cinq ans. Les personnes qui bénéficiaient de ce système pouvaient investir, vendre et arbitrer sur des valeurs mobilières. Cependant pour pouvoir y bénéficier, il est impératif que les titres soient éligibles et établis dans les pays desservant l’Union Européenne.

Après la durée légale du plan d’épargne en actions, le client peut à tout moment quitter, mais cependant, il y a des consignes à suivre notamment entre 5 a 8 ans, seul le rachat est possible, mais passé ce délai, le rachat partiel et la sortie en rente est possible. Il est important de noter que si la clôture s’effectue avant 5 ans, le contribuable sera soumis à la fiscalité classique imposable sur les valeurs mobilières. Même si le plafonnement des versements est de 132,000 euros, la prise de date est limite.

Comptant plus de sept millions de adhérents en France, le plan d’épargne en actions comporte plusieurs avantages, notamment la possibilité d’investir une petite somme au départ, ne rien faire pendant plusieurs années et ensuite le réactiver par la suite, la mise en place de versements programmés afin de limiter les risques d’achats au plus bas et aussi de bénéficier d’une carotte fiscale.

source: yahoo finance