Jérôme Kerviel, le trader jugé équilibré mentalement


La nouvelle est maintenant officielle ; l’ancien trader de la Société générale, Jérôme Kerviel, qui a été impliqué dans l’un des plus grands scandales de l’histoire de la finance française, a été jugé psychologiquement équilibré par Jean-Pierre Bouchard, expert en psychologie.

Les trois examens qu’a effectué l’expert durant le mois de mars ont confirmé que l’ex-trader était en bonne santé mentale et qu’il avait pleine conscience de ses actes. Jérôme Kerviel se retrouve maintenant dans de beaux draps.

Mandaté pour dresser le profil psychologique et des raisons qui auraient pu pousser le « trader fou » à commettre l’acte qui lui a valu sa décadence, Jean-Pierre Bouchard a récemment remis son rapport aux autorités concernées. Dans le rapport en question, le docteur en psychopathologie au centre hospitalier de Cadillac, en Gironde, s’est tout d’abord concentré sur l’enfance de Kerviel, une enfance qu’il qualifie comme « harmonieuse et heureuse ».

Jeune, Jérôme Kerviel se trouvait parmi les premiers de sa classe. Adulte, l’ex-trader est décrit comme un homme passionné pour son travail, malgré le fait qu’il n’était pas de ceux qui acceptaient facilement les défaites. En effet, l’expert précise aussi dans son rapport que Jérôme Kerviel détestait perdre de l’argent et que cela le rendait fou furieux.

La conclusion finale de Jean-Pierre Bouchard présente Kerviel comme une personne ne souffrant d’aucune manière de troubles mentaux ni même d’état dépressif.

Cependant, le docteur en psychopathologie précise que le milieu dans lequel travaillait « JK » était propice aux dérapages dus à la tentation de toujours gagner plus.