La consommation des ménages retombe en flèche après la Coupe du Monde 2010


Après une brève remontée au mois de mai grâce à la Coupe du Monde, la consommation des ménages français en termes de produits manufacturés est finalement retombée en flèche à la hauteur de 1,4 %. Pour les principaux analystes financiers, cette baisse présage déjà un affaiblissement de la croissance de l’économie française pour 2010-2011. Pour Alexander Law, chef économiste chez Xerfi, cette annonce de l’INSEE est très inquiétante, car cela signifie que la crise est très profondément ancrée dans la consommation de la clientèle française, alors qu’elle représentait le plus fidèle soutien de la croissance économique depuis le début de la décennie.

Les statistiques que l’INSEE a présentées viennent malheureusement faire de l’ombre à ceux qui ont été annoncés par les économistes. En effet, ils avaient prévu une hausse de 0,2% de la consommation des ménages français en produits manufacturés, qui elle, représente presque le quart de la consommation totale des ménages en termes de biens et de services. Selon l’entourage de la ministre de l’Économie française, Christine Lagarde, la cause de cette baisse porte principalement sur le début tardif des soldes d’été, mais aussi des « effets secondaires » attendus après l’envolée des ventes de téléviseurs lors de la période « Coupe du Monde ».

Le rapport de l’INSEE indique aussi un net recul dans l’achat des équipements du logement à la hauteur de 3,6 % au mois de juin ainsi qu’une chute de 5 % dans les dépenses en textile-cuir (principalement à cause de l’attente des soldes d’été qui ont débutés plus tard que prévu).

Selon Alexander Law, l’année 2010 sera une année horrible pour la consommation des ménages, surtout avec une remontée parallèle de l’inflation et du chômage tandis que le niveau des salaires ne bouge presque pas.

source : Le Figaro