La fin de la récession ?


De mémoire d’éléphant, on n’avait pas vu une telle récession depuis 1930. Le spectre de la récente récession mondiale est encore dans tous les esprits. Les scandales financiers, les licenciements, la hausse du chômage… tout cela est devenu monnaie courante dans les actualités. Il est tout à fait normal d’avoir des récessions et après des booms financiers, cela fait partie de la logique économique. Pour les novices, le terme récession est synonyme d’une réduction de l’activité industrielle et économique.

La récession est devenue mondiale à cause des Etat-Unis. Les Etat-Unis sont les rois du marché financier. Si le marché financier américain va mal, c’est le marché financier mondial qui va mal. La cause de cette récession serait due à l’effondrement du marché immobilier aux USA. Le bruit court que l’autre facteur qui a contribué à la récession est la flambée du prix de l’or noir. Il est vrai que le prix du baril avait dépassé le seuil fatidique des 100 dollars la barrique. Mais depuis juillet 2008, les prix de l’or noir sont en baisse.

Depuis le début de l’année et l’investiture du nouveau président Barack Obama, les différents marchés financiers ont connu un regain d’activité. Cependant, l’économiste Joseph Stiglitz, le prix Nobel d’économie en 2001, prévient que les marchés financiers sont seulement en reprise et que la récession n’est pas encore un lointain souvenir. Après cinq trimestres dans la zone euro avec des indices négatifs, on annonce enfin une reprise du PIB.

Même si avec l’annonce d’une augmentation de 0,2 % du produit intérieur brut en Europe. Il faut encore avoir de la patience, les pays européens ne retrouveront pas leur niveau de production avant trois ou quatre ans. La situation risque même de perdurer un peu plus longtemps. Le président américain, Barrack Obama, a annoncé que son pays ne retrouvera pas son niveau de production avant 2013. Les marchés financiers européens et américains sont liés.

La sagesse populaire dit que la production financière perdue ne pourra pas être recouvrée. Mais cela n’est pas de l’avis des Américains qui ont inventé le concept d‘Outgap’. Cela veut simplement dire qu’ils espèrent recouvrer ce qu’ils ont perdu avec la surproduction, qui risque d’advenir après la crise. Comme je l’ai dit plus haut après une récession, il y a toujours un boom économique.