La hausse des recettes concernant l’impôt


La crise financière n’a épargné personne. Même le gouvernement a vu ses revenus prendre une pente descendante. Mais heureusement en cette fin d’année nous semblons voir enfin la fin du tunnel. Les caisses vont peut-être se renflouer avec une recette des impôts plus importante que budgété après des mois de vaches maigres où les revenus de l’impôt ne cessaient de baisser. Tous ces signes semblent indiquer que le secteur financier reprend du poil de la bête.

L’Etat devrait recevoir 21 milliards d’euros contrairement aux 19 milliards d’euros initialement prévu. Le gouvernement devrait accueillir chaleureusement cette hausse de 2 milliards d’euros. Cette hausse vient en effet des entreprises qui ont fait 500 millions d’euros de chiffre d’affaires. Ce secteur est le premier bénéficiaire de cette amélioration dans les résultats économiques. Ce qui est encore un signe précurseur que l’économie se porte mieux. Toutefois, le gouvernement affiche la prudence. Apres avoir misé plus gros avec une estimation de 42,3 milliards d’euros de recettes, l’Etat s’est retrouvé avec à peine la moitié de ce chiffre. C’est pour cela que ceux concernés affichent grise mine devant des résultats en demi-teinte.

Cependant, ce n’était qu’une chute du bénéfice fiscal. En 2008 la recette des impôts avait représenté 49,3 milliards d’euros. L’une des causes probable de cette chute dans les recettes des impôts est le plan de relance du gouvernement. Ce plan a permis aux entreprises de réduire l’impôt versé par les entreprises à l’état et d’investir pour l’entreprise elle même. Cela était possible grâce aux remboursements des crédits anticipés. Le déficit de l’Etat sera inferieur à 141 milliards d’euros. C’est une bonne nouvelle toute relative car elle pointe du doigt le déficit énorme auquel le gouvernement doit faire face. Au vu de ces résultats les 2 milliards d’augmentation apparaissent comme une goute d’eau dans le vaste océan.