La mobilité bancaire sur la voie de l’amélioration


Plusieurs solutions ont été proposées pour une meilleure mobilité bancaire en France. Récemment, un amendement a été apporté au projet de loi de consommation obligeant les banques à simplifier les transferts des données lors d’une clôture de compte. Par la suite, il a été également question de garder un seul numéro de compte, peu importe le nom de l’établissement bancaire.

À propos du nouvel amendement

Initié par Laurent Grandguillaume, l’amendement de la loi de consommation a pour objet de contraindre les banques à faciliter le transfert des informations en cas de fermeture de compte. Plus précisément, cet amendement stipule que la banque où le compte a été ouvert initialement se doit de rediriger les informations concernant les mouvements au débit ou au crédit vers le nouveau compte au cas où un client déciderait de la quitter. Mais ce projet après l’avis défavorable du gouvernement a dû être retiré.

Bientôt un numéro de compte unique ?

Le ministre Benoît Hamon ne s’avoue pas battu pour autant. Il serait favorable à la conservation d’un seul et unique numéro de compte bancaire, peu importe l’établissement bancaire où l’on a souscrit le compte. Au cas où elle serait acceptée, cette procédure pourrait aider les titulaires de compte à mieux organiser le transfert des données d’une banque à une autre. Cela englobe le virement du salaire, mais aussi les prélèvements automatiques comme les factures de gaz, d’électricité, etc. Aujourd’hui, le client doit encore prévenir les entreprises et organismes concernés lui-même. Cette initiative rendrait la mobilité bancaire en France plus souple facilitant ainsi la vie des clients. Selon Benoît Hamon, le gouvernement devrait bientôt étudier la faisabilité de la conservation d’un numéro unique. Notons que certaines banques ont déjà fait l’effort d’organiser des services d’aide aux personnes souhaitant clôturer leur compte. Elles s’efforcent désormais de donner aux clients des prestations beaucoup plus transparentes.