La politique fiscale française n’est pas juste pour 7 contribuables sur 10


La politique fiscale du gouvernement n’est pas juste selon 74 % des Français. Les moins diplômés se sentent comme les principales victimes de cette injustice.

Plus de 7 Français sur 10 trouvent la politique fiscale du gouvernement injuste

Un sondage Harris interactive publié vendredi dernier s’est soldé sur une conclusion inattendue : la politique fiscale du gouvernement français n’est pas juste pour 74 % des contribuables. Les protestations sont plus fortes chez les moins diplômés puisqu’ils sont près de 81 % à affirmer être victimes de cette injustice. En revanche, pour près d’un tiers des titulaires d’un bac + 2, la politique fiscale en France est « plutôt juste », une opinion également partagée par 24 % de l’ensemble des sondés.

La classe moyenne englobe plus de 50 % des Français

En outre, près de 63 % des interrogés pensent s’apparenter à la classe moyenne contre 28 % qui croient être issus du peuple. Très peu nombreuses sont les personnes se reconnaissant membres de la classe aisée : 5 %. Toutefois, d’après l’auteur de l’analyse qui s’est référé aux définitions du Credoc et de l’Observatoire des inégalités, les classes moyennes sont celles qui se trouvent entre les 20 % les plus riches et les 30 % les plus pauvres.

La plupart des contribuables ont le sentiment d’appartenir à la classe moyenne

L’enquête révèle également que près de 80 % des riches se croient appartenir à la classe moyenne tandis que 25 % des familles issues de la bourgeoisie moyenne estime faire partie de la classe populaire. En revanche, 42 % des personnes appartenant à cette dernière classe disent se sentir dans la catégorie moyenne. Bref, la plupart des enquêtés se croient appartenir dans la classe moyenne. L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif composé de 1 328 individus, hommes et femmes, âgés de 18 ans et plus.