La réforme fiscale annoncée par Ayrault laisse les Français sceptiques


Le premier ministre français Jean-Marc Ayrault a lancé le début des consultations concernant la revue du système fiscal. À ce sujet, un sondage démontre que la moitié des Français ou plus sont enclins à penser que cette réforme soit négative pour eux.

D’après un sondage réalisé par l’IFOP que le Figaro a publié le dimanche 24 novembre, plus de la moitié des Français pensent qu’il ne ressortira qu’une hausse des impôts de la réforme fiscale que le premier ministre a annoncée. 12 % des sondés seraient par contre optimistes et pensent à une éventuelle baisse des impôts, tandis que les 35 % pensent que les impôts afficheront une stabilité.
Par ailleurs, la fusion de l’impôt sur le revenu et de la contribution sociale généralisée a été acceptée par 54 % des personnes interrogées, alors que 55 % sont enclins à un prélèvement à la source. Rappelons que l’étude a été menée sur un échantillon de 1015 personnes âgées de 18 ans et plus.

Sceptiques. Voilà comment l’on pourrait décrire les Français d’après ce sondage IFOP. En effet, seul un pourcentage faible de 32 % pense que le premier ministre sera capable de mettre en place cette réforme. Les 66 % autres ne sont pas convaincus de son aptitude à mener à bien cette réforme. Parmi cette grande majorité, l’on retrouve bien évidemment des citoyens UMP, mais aussi plusieurs sympathisants de gauche.

Par ailleurs, le Figaro souligne bien le fait que l’approbation des Français du système de prélèvement à la source est en importante baisse par rapport à l’année 2002 si l’on en croit 64 % des sondés. Le premier ministre se lancera sur le chemin sinueux et glissant de son projet de remise à plat de la fiscalité française le lundi 25 novembre en commençant par des rencontres avec les partenaires sociaux.