L’assurance-vie au plus bas


L’assurance-vie est en chute libre, et ce, depuis trois mois. À la décollecte, s’ajoute la baisse des versements…

assurance vie

Les causes de la baisse

C’est le contexte économique et financier actuel qui est pointé du doigt : en effet, la récession ou encore l’effondrement des bourses incite les particuliers à opter pour d’autres types de placements. La réforme mise en place depuis 2009 et qui concerne les contrats de gestion privée a eu pour conséquence de produire des rendements limités : de 5 %, ils sont passés à 3,5 % en l’espace de 4 ans. Pour cette année, les analystes prévoient seulement 3 %. Face à la baisse des bénéfices, les gens se détournent de plus en plus de l’assurance-vie et privilégient d’autres produits d’épargne.

Ceux qui profitent de la situation…

Les comptes sur livrets à court terme sont en tête du palmarès des placements préférés et ceux qui rapportent des rendements promotionnels. Ensuite, le livret A continue de séduire les Français : son taux actuel qui est de 2,50 pourrait passer à 2,75 en février. Un autre secteur qui attire les particuliers est celui de l’immobilier. En effet, en cette période de crise, la pierre est une valeur refuge sûre. Les ménages n’hésitent pas à piocher dans leur épargne pour acquérir des biens.

Un produit qui résiste…

Toutefois, Philippe Crevel, Secrétaire général du Cercle des Epargnants affirme que l’assurance-vie va se reprendre, car elle possède encore et toujours des avantages intéressants comme la souplesse ainsi qu’une attractivité fiscale compétitive : le taux d’imposition baisse en fonction des années d’épargne, contrairement aux autres produits d’investissement dont le taux augmente…