Le baril de pétrole brut au dessus de 80$


En Asie, les commerçants  ont constaté une amélioration de l’économie américaine dans la  consommation des  bruts. A Singapour, les prix du pétrole ont dépassé le les 80$ par baril.

En novembre dernier, l’huilele point de repère du prix du baril pour la livraison était au dessus de 34% à 80.31$ par baril au temps de à Singapour de midi dans . à New York le commerce électronique sur New York Mercantile Exchange. Jeudi, le contrat a baril connu une augmentation de 2.11$ à79.97$.

Les investisseurs ont réclamés pour la première fois une aide pour les sans emplois et d’améliorer l’activité de fabrication de région de Chicago. Le gouvernement  a soulevé jeudi l’évaluation du deuxième trimestre de croissance de produit intérieur brut à 1,7% contre 1,6%.

Annoncés par l’administration de l’information d’énergie mercredi, On a remarqué une baisse a été remarquée dans des les inventaires bruts commerciaux de 500.000 barils la semaine dernière et ilcela a également amplifié l’optimisme des investisseurs. Le bras de l’information d’énergie de la

La McGraw Cos avaient prévu une augmentation de 2.2 millions de barils.

A Londres, le brut Brent est monté de 34% à 82.65$ par baril.

Pour l’Asie, les marchés boursiers ont connus un vendredi à la hausse : Les marchés boursiers asiatiques prennent un nouvel essort grâce au développement économique et industriel de la Chine.

L’indice Nikkei au Japon est monté à 83.79 points ou 0,9%. Le taux du chômage du Japon a diminué de 5.1%en août par rapport au 5.2% en juillet en marquant le déclin du deuxième mois.

De leur côté, progression par rapport à d’autres pays de l’Asie.

Jeudi, à  New York, la moyenne industrielle de Dow Jones était tombée à 47.23 points, ou 0,4% ou 10.788.05 car les investisseurs ont pris leurs bénéfices.

Le dollar est tombé de 83.51 à  83.49 Yens. L’euros  a baissé de 1.3659$ à 1.3654$.

Le prix du baril de brut a augmenté pour la  livraison de novembre passant à 80.32$ par baril sur le marché électronique de New .Les Etats-Unis laissent entendre que la demande va être plus forte en carburant à l’approche de l’hiver.