Le gouvernement prévoit de réduire encore les niches fiscales en 2012


L’État français ne semble pas vouloir en finir avec les niches fiscales. En effet, François Fillon, le premier ministre français, a tout récemment annoncé qu’en 2012, le gouvernement français réduira à nouveau les niches fiscales de 2,5 milliards supplémentaires en comparaison à 2011. Cette nouvelle s’est également accompagnée d’une autre ; François Fillon a également laissé entendre qu’il était favorable quant à l’application de la législation pour supprimer l’avantage fiscal des jeunes mariés. Au total, ce sera donc 12,5 milliards d’euros de réduction que connaitront les niches fiscales en 2012, contre 10 milliards l’année prochaine.

En ce qui concerne la suppression de l’avantage fiscal que connaissent les jeunes mariés, François Fillon s’est fait clairement comprendre en affirmant que l’application de cette législation permettra de rétablir l’ordre des choses. Pour justifier sa réponse, le premier ministre a laissé entendre que cette niche fiscale profiterait seulement aux contribuables de l’impôt sur le revenu qui des niveaux significatifs, ce qui ne permettait pas aux moins favorisés d’en tirer un avantage concret. Selon lui, les récriminations qui se sont fait entendre concernant la suppression de cet avantage fiscal ne sont donc pas fondées. François Fillon en a aussi profité pour préciser que la meilleure des choses à faire est de s’en tenir au principe ou chacun doit être « imposé » de manière égale et cela, en relation avec sa capacité contributive.

Les deux mesures gouvernementales seront présentées la semaine prochaine dans le projet de budget pour 2011. Selon toutes les attentes, elle devrait réduire le déficit public à 6 % en 2011. Cependant, François Baroin affirme que ce chiffre pourrait tomber à 7,8 % vers la fin de cette année-ci.