Le LDD, Livret de Développement Durable : plafond et taux


Le Livret de Developpement Durable ou LDD, anciennement connu comme le Codévi (Compte pour le Développement Industriel), se présente comme un livret d’épargne réglementé et non fiscalisé. Ce livret a été créé en vue de ramasser des fonds pour économiser l’énergie, notamment sur les anciens bâtiments. Le LDD est largement utilisé par les PME comme moyen de financement.

Les origines du LLD remontent à 1983, année où le compte pour le développement industriel a vu le jour. Le codévi était un produit d’épargne géré et offert par toutes les banques de France. À cette époque, le codevi était considéré comme la réponse du gouvernement face aux demandes des banques en ce qui concerne l’abolition du monopole de distribution du Livret A. Durant son existence, ce produit a vu son plafonnage relevé, passant de 4,600 à 6,000 euros. Depuis le 1er janvier 2007, le codevi s’est vu remplacé par le LLD.

Ayant l’avantage d’être complètement défiscalisé, le Livret de Developpement Durable n’est pas sujet à l’impôt sur le revenu ni aux cotisations sociales. Pouvant être utilisé comme un livret épargne complémentaire du Livret A ou du Livret Bleu, le LDD est accessible par toute personne ayant son domicile fiscal sur le territoire français. Le versement de départ pour ouvrir un tel livret est de 15 euros en temps normal (vu qu’il peut varier d’une banque à une autre, car aucun minimum n’a été imposé par la loi). Retirer son argent ou en déposer sur un LDD n’est soumis à aucune condition si ce n’est de réaliser un minimum de 15 euros par opération. Le LLD est plafonné à 6000 euros, plafond qui pourra être dépassé seulement par la capitalisation des intérêts. Le taux peut varier selon les années, veuillez consulter votre banquier. (par exemple il est de 2% le 1er février 2011).