Le Livret A chute encore en octobre


Le Livret A reste-t-il le produit d’épargne préféré des Français ? L’on a tendance à en douter au vu des performances de ce placement ces derniers mois.

livret A

Les retraits plus élevés que les dépôts

Les Français ne se bousculent plus pour placer leurs épargnes dans le Livret A. Les statistiques publiées par la CDC – Caisse des dépôts et de consignation – confirment qu’après un mois de septembre catastrophique, les recettes de ce livret défiscalisé n’ont pas suivi les retraits des épargnants. En effet, la structure note une décollecte s’élevant à 1,44 milliard d’euros au cours du mois d’octobre.

Les Français consomment leurs épargnes

La CDC explique que la contre-performance du Livret A est en rapport étroit avec la conjoncture économique. Les Français ont tendance à se servir de leurs épargnes pour faire face à certaines de leurs dépenses. D’après les explications, cette situation pourrait profiter à l’économie et particulièrement à l’emploi parce que les épargnants utilisent les fonds qu’ils ont placés dans un livré défiscalisé pour consommer. D’ailleurs du côté de l’État, l’on ne s’alarme pas outre mesure, les collectes pour ce produit financier se sont élevées à 12,58 milliards d’euros au cours de la période considérée.

Une nouvelle baisse du taux ?

La démotivation des épargnants risque de compromettre sérieusement l’avenir du Livret alors que les spécialistes de la finance redoutent déjà une nouvelle correction du niveau de rémunération de ce placement prévu descendre à 1 % février prochain. Mathématiquement, la baisse est envisageable étant donné que le taux de l’inflation est descendu à 0,6 %, mais le pays va entrer dans une période électorale et cette échéance pourrait inciter le gouvernement opter pour la stabilité des rendements des épargnes défiscalisées.

source : latribune