Le rachat de la dette française n’attire pas les français


Le rachat de la dette de la France par les français n’aura pas lieu ou presque. Même si Nicolas Sarkozy en rêvait l’an dernier, l’emprunt du peuple à l’échelle nationale est loin d’attirer les foules.

Selon une étude de Harris Interactive/La Tribune, 70% des français ne veulent pas racheter la dette de l’Etat sous forme d’obligations.  Contrairement aux italiens qui eux semblent vouloir sauver leur pays, car l’opération de rachat de bons du trésor a connu un succès certain selon Le Parisien.

Les français qui votent à droite ou qui sont aisées seraient plus ouverts au rachat de la dette française aux taux du marché (6% certainement et 20% probablement), que ne le seraient, sans surprise, les personnes de gauche et les foyers modestes.

En parallèle, 78% des français interrogés déclarent que les institutions européennes n’ont pas été capables de gérer la crise de façon efficace.

Les français qui sauvent la France alors que les Etats en sont incapables, l’idée est bonne. Mais ce sera sans les français… Que reste t-il comme options viables ? Pas grand chose, finalement.

source: la tribune