Le taux du livret A ne suivra pas l’inflation : il reste à 2,25%


livret a

Le livret A, système d’épargne le plus sollicité par les Français, maintient son taux à 2,25 % entrainant une perte estimée à 530 millions d’euros pour les épargnants.

Livret A toujours  rémunéré à 2,25 %

Le calcul de la rémunération du livret A se fait sur la base de l’inflation à laquelle on ajoute 0,25 point. Or le ministre de l’Économie, François Baroin, préfère aujourd’hui suivre les recommandations de la Banque de France. En effet Christian Noyer Président de la Banque de France préfère conserver une stabilité du taux du livret A d’autant que l’inflation devrait subir une baisse d’ici quelques mois. Il n’est donc pas utile d’augmenter le taux pour le diminuer ensuite.

Une perte pour les épargnants

Certains économistes pensent que la hausse du taux du livret A aurait été parfaitement opportune. Même si cette légère augmentation n’est effective que quelques mois les épargnants en auraient profité. La décision de ne pas augmenter le taux prive les épargnants de 530 millions d’euros selon les estimations.

Une décision néanmoins pleine de bon sens

Certains s’accordent à dire que cette décision permettra de contrôler les mouvements d’épargne des particuliers. En effet si le livret d’épargne devient plus attractif que la rémunération des systèmes d’épargne à long terme comme les Bons du Trésor, la logique n’est pas respectée et aurait pour conséquence des mouvements d’argent des épargnes longues vers le livret A. De plus avec une croissance en berne l’état préfère inciter les Français à consommer plutôt qu’à épargner. Avec un taux de rémunération plus attractif sur le livret A les Français pourraient être tentés d’épargner et non d’être l’un des moteurs de la croissance.