Les banques profiteront davantage des épargnes des particuliers


Le ministère en charge des Finances vient de sortir un décret autorisant les institutions bancaires à garder une part plus importante du capital épargné par leurs clients. Ces ressources serviront au financement des activités des PME.

argent de poche

Une part plus importante des épargnes remise aux banques

Les banques disposeront d’une somme plus importante issue des placements réglementés de leurs clients dont principalement le Livret A et le LLD — Livret de développement durable —, dont les taux de rendement, viennent d’être revus à la baisse. Les nouvelles dispositions prévues dans ces textes stipulent que les institutions financières reverseront 65 % des épargnes déposées par leurs clients. Bercy précise que ce taux constitue un seuil de dépôt maximum dont le niveau peut être révisé périodiquement.

Une opération à 30 milliards d’euros

Les banques disposeront donc davantage de ressources. Concrètement, la Caisse des Dépôts devrait redistribuer trente milliards d’euros à ces entreprises financières conformément à ce qui est indiqué dans ce décret. Il faut rappeler que les établissements financiers ont versé jusqu’à présent 65 % des sommes encaissées pour le Livret A et 70 % pour le LEP — Livret d’épargne populaire. Ce dernier descend désormais à 50 % permettant au banquier de générer dix milliards d’euros supplémentaires.

Soutien accru aux entreprises

Bercy explique que cette mesure consiste à doter les banques de plus de moyens financiers de sorte qu’elles puissent accroître leur soutien au développement des entreprises du secteur privé. Ces ressources seront allouées à des lignes de prêt destinées aux PME. Le ministère chargé des Finances indique que pour aider les petits investisseurs à accéder à ces fonds, les banques ramèneront leur frais de commission à 0,4 % qui étaient de 0,5 % auparavant. L’écart de taux servira à financer des projets d’habitations sociales, précise encore Bercy.