Les Français et leurs investissements


Les investisseurs de l’hexagone figurent parmi les personnes les moins satisfaites des fruits de leurs investissements qu’ils ont faits, et seraient moins disposés à prendre plus de risques. Telles sont les conclusions de l’étude menée par Legg Mason, société américaine spécialisée dans la gestion.

Qu’en est-il des investissements des Français ?

L’étude, réalisée par Northstar, a porté sur 13 pays entre la fin de l’année 2012 et le mois de février 2013. Les personnes interrogées étaient âgées à partir de la quarantaine, la plus âgée ayant 75 ans. Les investissements concernés par cette étude sont ceux qui sont supérieurs à 200 000 dollars.

Les résultats ont démontré que les investisseurs français qui ont trouvé que leur profit était satisfaisant n’étaient qu’à hauteur de 7 %. Presque 50 % de ces personnes interrogées ont d’ailleurs affirmé que les bénéfices perçus étaient loin d’atteindre les objectifs qu’ils avaient escomptés.

Les Français très sélectifs pour leurs placements

Toujours selon cette étude, l’on a pu savoir que les Français préfèrent de loin protéger leurs biens, que de prendre des risques pour les investir. Seuls 25 % d’entre eux ont le goût du risque, ce qui est, selon Legg Mason, un des chiffres les plus bas parmi tous les pays.

Une prudence qui s’affiche également au niveau des chiffres sur leurs investissements dans les actions : seuls 50 % pensent que les actions représentent un bon placement, alors que 74 % des investisseurs américains croient en leur efficacité. Pour les Français, l’immobilier et les obligations sont de meilleurs placements. De plus, les Français ne sont pas encore assez enclins à miser sur les investissements à l’étranger, surtout parce que le contexte économique mondial baigne toujours dans l’incertitude.