Les Français peu favorables à l’imposition des gains aux jeux d’argent


D’après un récent sondage IFOP réalisé pour Radio Alouette, plus de la moitié des Français sont contre la nouvelle imposition des gains aux jeux d’argent.

Objet de la nouvelle taxation

Dans une question écrite adressée au gouvernement actuel, le député socialiste du Cher Yann Galut a soulevé la question de la taxation des gains aux jeux d’argent. Il a ainsi sollicité l’avis des membres du gouvernement français sur un projet d’imposition de l’ordre de 15 % sur les gains de plus de 30 000 euros obtenus aux différents jeux d’argent et de hasard. Suite à la publication de ce nouveau projet fiscal, un sondage IFOP pour Radio Alouette a été spécialement réalisé en ligne du 22 au 23 novembre afin de recenser l’avis de la population française. Il s’est porté sur un échantillon national représentatif de 972 personnes âgées de 18 ans et plus suivant la méthode des quotas. Il en ressort donc que 57 % des Français sont contre cette nouvelle taxation alors que les 43 % restants y sont favorables.

Aperçu des différents points de vue

À l’issue de ce sondage IFOP pour Radio Alouette, les points de vue divergent d’une institution à une autre. Outre les 43 % des Français soutenant ladite taxation, plus de la moitié des députés de la gauche — 55 % exactement — sont favorables à ces nouvelles dispositions fiscales. De plus, environ 60 % des personnes âgées de plus de 65 ans interrogées lors de ce sondage adhèrent à cette taxation, alors que la majorité des autres tranches d’âge y sont opposées. Par ailleurs, 60 % des partisans de l’UMP sont contre cette taxation, aux côtés des 77 % des députés du Front national et des 68 % de la Lutte ouvrière et du NPA. À titre d’information, La Française des jeux précise que l’application de cette nouvelle taxation rapporterait plus de 100 millions d’euros dans les caisses de l’État français.