Les Français préfèrent l’assurance-vie


Malgré la prudence marquée des épargnants français ces derniers mois, les avantages de l’assurance-vie ont séduit les Français en 2010.

L’assurance-vie est le placement préféré des Français

Depuis déjà plusieurs années, les Français privilégient l’assurance-vie pour capitaliser leur argent ; ceci, d’autant plus que l’État a toujours encouragé les ménages à favoriser l’épargne à long et moyen terme. Ainsi, selon la dernière étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), 41,8 % des particuliers avaient souscrit un ou plusieurs contrats d’assurance-vie ou un contrat d’assurance décès en 2010. Ce qui traduit par conséquent l’intérêt que portent les Français sur cette solution, expliqué en partie par les avantages qu’elle offre, puisqu’en 2004, cette proportion était de 35,3 %. Les autres solutions d’épargne séduisent de leur côté de moins en moins en raison de leurs rendements plus ou moins limités.

L’assurance-vie, complémentaire du placement immobilier

Par ailleurs, l’immobilier constitue pour de nombreux Français le meilleur moyen de capitaliser leur argent, plus de la moitié d’entre eux (58 %) étant soit propriétaires de leur résidence principale, soit accédants à la propriété ou usufruitiers. L’assurance-vie présente pourtant un atout majeur : le contrat ne nécessite pas un dépôt important et le capital formé peut être retiré plus facilement. Ainsi, la souscription d’une assurance-vie accompagne souvent un investissement immobilier. En tout, les fonds en euros ont représenté 144 milliards de collectes, soit une augmentation de 4,2 % comparé à 2009, et 19 milliards pour les contrats en unités de compte, soit 6,5 % de progrès depuis 2009.