Les Français réfléchissent deux fois avant de prendre un nouveau crédit


L’Observatoire des crédits aux ménages indique une forte réticence des ménages français concernant le recours aux prêts et autres crédits à la consommation.

credit

Prudence sur les crédits

À la fin de l’année 2011, 4 % des ménages français ont exprimé leur intention de recourir au cours des prochains six mois à un prêt immobilier et 3,6 % comptent prendre de nouveaux prêts à la consommation. Ces données de l’Observatoire des crédits aux ménages soulignent la prudence actuelle des familles par rapport aux crédits. En effet, pour la même période en 2010, l’intention de demander un prêt pour l’immobilier était de 4,8 % et de 4,1 % pour la consommation. L’agence souligne l’importance de cette baisse, car elle est le reflet de la réserve des consommateurs par rapport à l’incertitude économique actuelle. De plus en plus de Français jugent par ailleurs leur situation financière plutôt morose.

Les répercussions sur la consommation

Les ménages français affiche donc en ce début d’année la prudence quant au recours aux prêts et crédits à la consommation. Dans l’immobilier, cette position s’est répercutée sur 30 000 logements anciens ainsi que sur 30 000 autres dans le neuf. La fin des différentes mesures d’incitation explique également cette réaction des ménages qui ont vu tour à tour disparaître les dispositifs Scellier ou encore le crédit d’impôt à l’immobilier. Quant aux crédits à la consommation, la baisse de la demande a commencé dès 2009, sous l’impulsion des groupements de consommateurs, des autorités ainsi que des agences de crédit, soucieuses des finances des familles. Les crédits à la consommation servent depuis, moins aux loisirs et à la consommation courante que pour l’équipement.

source : lesechos