Les Français vers un deuxième semestre propice à l’épargne?


L’Insee a publié récemment les résultats de son enquête sur le moral des Français, et leur aptitude à mettre de l’argent de côté. La situation semble s’être améliorée, mais ce n’est pas encore l’heure de crier victoire.

epargnant

Le moral des Français remonte lentement

Dans cette enquête réalisée par l’Insee, l’indicateur qui témoigne de l’opportunité d’épargner a affiché une augmentation de 32 points. De plus, il se place bien au-delà de son niveau moyen à long terme, soit à 18 unités.
Au cours des trois derniers mois, les ménages ont fait montre d’un certain pessimisme quant à leur possibilité d’épargner vu la baisse évidente de leur niveau de vie.
Les statistiques de l’assurance-vie et du livret A sont les illustrations les plus proches de cette situation difficile chez les ménages. La collecte de l’assurance-vie est passée dans le négatif au mois de juin, tandis que celle du livret A marque une diminution très marquée.

Un mois de juillet encourageant

Quoi qu’il en soit, le mois de juillet a été un peu meilleur pour les ménages français. Peu avant la fin de ce mois, l’indicateur de capacité d’épargne est monté à 19 points, soit 5 points de mieux par rapport à juin. Concernant l’indicateur de possibilité d’épargne future, l’équilibre est presque rétabli après la longue période difficile. Pour comprendre, il nous faudra nous pencher sur le niveau de vie, où l’on a remarqué une légère amélioration par rapport au chaos du printemps précédent, malgré le pessimisme des Français à ce sujet.
D’après les résultats de cette enquête, il n’est pas à exclure que la collecte de l’assurance-vie et du livret A reparte vers le haut au cours du semestre suivant. Le mythe du bas de laine a la peau dure.