Les infos financières de la deuxième quinzaine de juillet 2010


-France :

Les commandes dans l’industrie baissent de 1.2% au mois de mai.

Lors des trois derniers mois, les commandes reçues ont baissé de 1.3%, par rapport au 3 mois précédents, avec une forte chute de l’activité dans le secteur automobile.

Le moral des industriels français s’est amélioré de deux points en juillet pour atteindre 98 points, son plus haut niveau depuis juillet 2008, a annoncé l’Insee.

Cet indicateur synthétique du climat des affaires dans l’industrie manufacturière avait touché un plus bas historique à 70 points en mars 2009, selon l’Institut national de la Statistique.

Il s’est depuis redressé très progressivement pour atteindre en juillet son plus haut niveau depuis deux ans. Mais il reste encore en-dessous de sa moyenne de longue période (100 points).

Allemagne :
– La croissance de l’économie allemande devrait être plus forte que prévu en 2010 avec une hausse du PIB d’au moins 2%, estime Le ministre allemand de l’Economie, Rainer Brüderle,

Auparavant, le gouvernement allemand tablait pour cette année sur une progression du produit intérieur brut de 1,4%.

Italie :

Les députés ont adopté définitivement jeudi un plan d’austérité de 25 milliards d’euros comprenant une série de coupes budgétaires impopulaires présentées par Silvio Berlusconi comme des « sacrifices nécessaires ».

Gel de trois ans des salaires des fonctionnaires, baisse de 10% des budgets des ministères, réduction du train de vie de l’Etat, renforcement de la lutte contre l’évasion fiscale : ces mesures portant sur les années 2011 et 2012 doivent permettre de ramener le déficit public à 2.7% du PIB en 2012 contre 5.3% en 2009..

L’Italie affiche l’une des dettes les plus élevées du monde qui devrait représenter 118,4% du PIB en 2010

Espagne :

Le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero a annoncé vendredi 30 juillet des lendemains encore difficiles pour l’économie espagnole avec un budget 2011 « restrictif et austère » et une décrue seulement « lente » du chômage, qui dépasse aujourd’hui les 20%. Le taux de chômage espagnol qui a atteint 20,09% à la fin juin, selon des chiffres publiés par l’Institut national de la statistique (Ine)

Le chef de gouvernement s’est montré modérément optimiste sur la reprise économique, anticipant pour le deuxième trimestre une hausse du PIB « supérieure » à celle de 0,1% enregistrée au 1er trimestre mais avec une croissance toujours « faible ».

Zone euro

Le taux de chômage corrigé des variations saisonnières est resté stable à 10% en juin. Ce chiffre est conforme aux attentes des économistes interrogés par Reuters.Ce taux était de 9.5% en juin 2009

Le taux d’inflation annuel de la zone euro s’établirait à 1,7% en juillet 2010 selon une estimation rapide publiée par Eurostat. En juin, le taux était de 1,4%.

Etats-Unis :

Recul de l’indice de confiance des constructeurs immobiliers des maisons individuelles neuves à 12.

L’indice de confiance Housing Market Index( HMI) recul en effet en juillet de 2 points par rapport à juin et retrouve son niveau d’avril 2009, selon la National Association of home Builders (NAHB) et Wells Fargo

M. Bernanke, qui s’exprimait devant une commission parlementaire, a dit que la reprise économique se poursuivait à un rythme lent, soulignant que les créations d’emplois du secteur privé restaient insuffisantes à l’heure actuelle pour faire baisser réellement le chômage.

Le département du Travail a enregistré la semaine du 17 juillet 19 000 nouvelles inscriptions au chômage de plus que les prévisions des économistes à 464 000

L’indice des indicateurs avancés s’est replié moins que prévu en juin, ce qui va dans le sens d’un ralentissement peu marqué de la reprise, annonce le Conference Board .

L’indice a reculé de 0,2% à 109,8, alors que les économistes indiquaient une baisse de 0.4% soit son deuxième repli en trois mois, après un gain de 0,5% en mai et une baisse de 0,1% en avril.

Les ventes de logements anciens aux Etats-Unis ont légèrement moins baissé que prévu au mois de juin, à 5.37 millions d’unités sur une base annualisée selon des statistiques publiées par la fédération nationale des agents immobiliers (NAR).

Les ventes de logements neufs ont progressé de 23,6% en juin à 330 000 unités en rythme annuel. Il s’agit de la plus forte hausse depuis mai 1980, selon Reuters. Le consensus était de 320 000.

La confiance du consommateur américain recule un peu plus que prévu en juillet, selon l’indice du Conference Board, qui ressort à 50,4 contre 54,3 en juin (précédente estimation de 52,9), les économistes prévoyaient une baisse entre 51 et 52

Les commandes de biens durables de juin ont connu leur plus forte baisse depuis août 2009. Elles ressortent, hors défense et aéronautique,à -1% après un recul de -0,8% (chiffre révisé) en mai. Les analystes anticipaient une hausse de 1% pour ce chiffre considéré comme un indicateur avancé de l’activité du secteur manufacturier;

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué de 11000 aux Etats-Unis lors de la semaine du 24 juillet, a annoncé jeudi le Département du Travail.

Elles ont ainsi atteint 457.000 contre 468.000 lors de la semaine du 17 juillet, chiffre révisé d’une estimation initiale de 464.000

La moyenne mobile sur quatre semaines a baissé de 4500 pour atteindre 452.500.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s’est par contre redressé à plus de

4,56 millions lors de la semaine du 17 juillet, à comparer à 4,48 millions lors de la semaine précédente.

Le département du Travail a enregistré la semaine du 24 juillet 457 000 nouvelles inscriptions au chômage. Les économistes tablaient sur 459 000 inscriptions. Le chiffre de la semaine précédente a été revu à la hausse, de 464 000 à 468 000

Le produit intérieur brut a augmenté au deuxième trimestre de 2,4% en rythme annuel par rapport à l’hiver, selon la première estimation publiée par le Département du Commerce alors que les analystes attendaient +2,5%. C’est le taux de croissance le plus faible mesuré dans le pays depuis les trois mois de l’été de 2009. De janvier à mars, le PIB était en hausse de 3.7%

L’indice ISM d’activité dans la région de Chicago est monté à 62,3 points, traduisant une nette accélération. L’Université du Michigan a en outre revu à la hausse son indice de confiance des consommateurs pour juillet à 67,8 points. Il reste en baisse par rapport au mois précédent

Les dépenses des ménages, traditionnel moteur de la croissance américaine, n’ont augmenté que de 1,6% au cours du deuxième trimestre après une hausse de 1,9% lors des trois premiers mois de l’année au lieu d’un taux de 3% d’abord annoncé. Or, la consommation représente traditionnellement 70% de l’économie américaine.

Japon :

Le Japon a enregistré en juin la plus forte baisse de sa production industrielle depuis plus d’un an et les entreprises prévoient un nouveau recul en juillet.