Les précautions à prendre avant de contracter un crédit bancaire


Les crédits à la consommation sont d’une utilité incontestable pour la majorité des ménages français. Toutefois, pour éviter les mauvaises surprises, il convient de bien analyser les clauses d’un contrat avant toute signature.

Faire bon usage du crédit

D’après les spécialistes en finances, un crédit à la consommation peut être profitable dans le cas où il est utilisé pour améliorer les conditions de logement, équiper la maison ou acquérir un moyen de locomotion plus approprié aux déplacements quotidiens. Cependant, cette variété de crédit n’est pas adaptée au règlement des impôts, au financement des dépenses quotidiennes, des vacances ou des sorties récréatives.

Les types de contrats les plus avantageux

Le prêt classique ou amortissable, adapté aux emprunts supérieurs à 1000 euros, est le type de contrat le moins contraignant. En effet, ses clauses sont précises et le taux des intérêts à payer est bien circonscrit au moment de la souscription. À l’inverse, régi par des clauses plus flexibles et engendrant des taux fluctuants, le prêt revolving ou renouvelable est moins avantageux que le prêt classique. Dans le cas d’un crédit à la consommation, les banques peuvent exiger un taux d’intérêt variant entre 10 et 18 %.

Les points à vérifier avant de s’engager

Outre le taux d’intérêt restitué à la banque, le TEG ou Taux Effectif Global est un indicateur à vérifier avant de signer tout engagement. Il s’agit du montant global des intérêts bancaires et des autres frais mensuels tels que l’assurance et les frais de compte. Par ailleurs, il est recommandé de demander une fiche d’informations pour obtenir des renseignements plus détaillés.