Les taux de crédit en septembre : les conclusions


La hausse des taux de crédits immobiliers ont marqué ce mois de septembre. Mais les taux sont toujours à un bon niveau, situation propice aux rachats de crédits et aux renégociations de conditions.

La barre symbolique des 3,00 % a été atteinte

Sur l’ensemble du mois de septembre, les taux d’intérêt n’auront que peu augmenté ; 2 points par rapport au mois d’août. Il est alors passé de 2,98% à 3,00%. Cette moyenne de taux devrait connaître une plus grande augmentation sur les crédits contractés durant ce mois d’octobre, sauf si les banques appliquent aussitôt les changements au niveau des marchés financiers.

La durée des prêts a également connu une légère augmentation

Au cours de ce mois de septembre, la durée moyenne des crédits immobiliers a connu une légère hausse : 201 mois pour le mois d’août contre 203 mois pour septembre. Cette progression est toutefois peu significative par rapport aux moyennes relevées au cours des précédentes années. De manière générale, l’impact de la durée du financement sur son coût sera infime.

Des renégociations et rachats de crédit en vue

En comparaison avec la hausse record de 2,89% sur les crédits immobiliers enregistrés au mois de juin, les taux n’ont affiché qu’une hausse de 11 points de base en un trimestre, ce qui n’est pas grand-chose. Des renégociations de taux ou des rachats de prêt sont vivement recommandés, tant que les taux se maintiennent à un niveau aussi bas.
Par ailleurs, le nombre de crédits contractés durant ce mois de septembre a augmenté de 4,8% sur un an, après un an et demi de baisse. L’effet illusoire des taux bas a donc poussé la production de crédit à remonter la pente après une forte chute.

source