Liligo racheté par le site Voyages-SNCF


Selon de différentes sources présentes au salon des professionnels du Tourisme, l’IFM TOPResa, qui se tient actuellement à Paris, le site Voyages-SNCF.com aurait racheté Liligo, le moteur de recherche de voyages. Selon les premières informations recueillies auprès du transporteur ferroviaire, ce rachat s’impose dans le cadre de l’accélération de son développement dans le domaine des produits touristiques autres que ses billets de train, qui ont largement aidé à son succès sur le net. Le rachat de Liligo, fondé en 2005 par Pierre Bonelli, s’affiche déjà comme un très bon placement, surtout que ce moteur de recherche revendique un volume d’affaire dépassant les 100 millions d’euros.

Selon la SNCF, Liligo aurait déjà prévenu ses fournisseurs de la nouvelle succession. Ce moteur de recherche de voyages interroge plus de 250 lorsqu’elle opère, notamment des agences de voyages, des compagnies aériennes, des « low cost », des tour-opérateurs ou encore des hôtels. Les dirigeants de Liligo revendiquent que leur site-moteur de recherche permet aux internautes d’accéder à toutes les solutions de voyages présentes sur la toile, mais aussi de faire le tri afin de dénicher les meilleures offres. Après qu’un utilisateur ait lancé une requête, les résultats s’affichent sur une seule page, lui permettant de retrouver toutes les informations en un seul et même endroit afin de préparer, de choisir et d’acheter son voyage. Afin de réaliser cette opération, les internautes pourront comparer plusieurs critères, notamment le prix, la destination, les dates ou encore la qualité des prestations.

Liligo, qui emploie actuellement une quarantaine de personnes, est présente dans plusieurs pays, notamment en France, en Allemagne, en Italie, en Autriche, en Belgique, en Espagne, en Hongrie, en Roumanie, au Royaume-Uni et en Suisse. Selon des sources proches du transporteur ferroviaire, le rachat du moteur de recherche de voyages aurait été effectué pour une somme avoisinant les 20 à 30 millions d’euros.