Livret A : les épargnants très sensibles aux changements plafonds et de taux


Le Livret A, le produit d’épargne le plus apprécié par les épargnants français évolue au rythme de la politique mise en oeuvre par l’État.

livret a

Hausse des dépôts après le relèvement du plafond

L’État a porté au début du quatrième trimestre de l’année 2012 à 19 125 euros le seuil de ce produit financier contre 15 300 auparavant. Suite à cette décision, les encours du livret A – qui est une épargne défiscalisée – ont connu un accroissement de l’ordre de 7 % en l’espace d’un mois. L’ACPR – Autorité de contrôle prudentiel et de résolution – a précisé dans une étude publiée récemment que les nouvelles collectes des établissements d’épargne se sont élevées à 21,5 milliards d’euros durant cette période.

Le Livret A moins rémunérateur

Le placement préféré des Français accuse toutefois un coup dur après la réduction son taux de rémunération depuis le mois d’août de l’année dernière. En effet, le taux de rendement de ce dernier est passé de 1,75 % à 1,25 %. Les épargnants ont commencé à se désintéresser de cette épargne au profit d’un autre produit financier jugé plus rémunérateur tel que le PEL – Plan épargne logement. La Caisse des dépôts n’a pu que constater les dégâts au cours des derniers mois.

Pas de baisse en vue

Cette hémorragie devrait alors se calmer s’il faut en croire les déclarations du ministre de l’Économie, Pierre Moscovici. Ce responsable a tenu à rassurer que le taux de rémunération du Livret A ne baissera pas en ce début d’année. Cette affirmation met fin aux rumeurs persistantes annonçant une nouvelle correction à 1 % voire à 0,75 % du rendement de cette épargne compte tenu du recul du niveau général des prix à la consommation.

Source: Le Figaro