Loi Robien (immobilier locatif)


La Loi Robien, ou loi de Robien, se présente comme étant une législation française votée en 2003 dans le but de remplacer la Loi Besson de 1990. Cette loi, qui a été remplacée par la Loi Scellier fin 2008, permet aux Français de bénéficier d’une importante réduction d’impôts tout en vous constituant un patrimoine immobilier. Depuis sa mise en vigueur, cette législation a eu pour effet d’augmenter la construction de nouveaux logements et cela, même au-delà des possibilités de location dans certaines villes jugées moyennes.

Nommée d’après le ministre Gilles de Robien, la Loi Robien avait instauré un procédé proposant divers avantages fiscaux aux souscripteurs de parts de SCPI et aux propriétaires de logements qui faisait l’objet d’une location selon certaines conditions. Cependant, cette loi n’a pas été du goût de tout le monde. En effet, elle a été beaucoup critiquée ; certaines personnes affirment toujours que cette législation a forcé des investisseurs privés, sans grande expérience d’investissement dans le domaine de l’immobilier, à acheter des lots en cours de construction. Le gros problème avec cela c’est que ces investisseurs n’ont pas pu bénéficier des avantages fiscaux proposés par la loi, vu qu’ils n’avaient pas pu les louer durant la période proposée par cette législation.

La Loi Robien concernait toutes les personnes qui payaient plus de 2,000 euros d’impôts sur leur revenu sur un an. Grâce à cela, nombreuses étaient les personnes qui avaient décidé d’investir leurs impôts dans leur patrimoine immobilier. À noter que cette facilité s’est également poursuivie dans la Loi Scellier, qui est en vigueur actuellement.