Loyers : une hausse de 1,90 % autorisée cette année en cours de bail


Si la progression des loyers en général a ralenti au troisième trimestre, l’IRL (=indice de référence des loyers) a de son côté connu sa plus forte hausse depuis 2009.

Les loyers marquent le pas

Influencée par le ralentissement des prix de l’immobilier, la progression des loyers connait un relâchement dans la plupart des grandes villes françaises. Selon les constatations de Clameur, l’évolution à l’échelle nationale entre janvier et août n’a été que de 0,9 %, bien loin du 1,4 % enregistré en 2010. Même si Lille — + 1,9 % —, Nantes – + 1,7 % — et Lyon — + 1,2 % — résistent à ce ralentissement, les autres villes ne parviennent pas à suivre le rythme. Près de 34 % des cités s’affichent même avec des taux négatifs, à l’instar de Bordeaux, de Toulouse et de Paris. Ces villes se baseront alors sur l’évolution annuelle de l’IRL pour voir leurs loyers augmenter en 2012.

Les prévisions de l’Insee

Depuis le premier trimestre 2010, l’indice de référence des loyers n’a eu de cesse de progresser selon les mêmes proportions que l’inflation annuelle. Le 19 octobre dernier, l’Insee a publié son dernier rapport de calcul de l’IRL. Ce document fait état d’un bond annuel de 1,90 % de l’indicateur au 30 septembre 2011, sa plus forte progression depuis mars 2009. Ce nouveau sommet résulte notamment de la hausse très marquée des prix à hauteur de 2,2 % sur un an. Ce compte-rendu fera particulièrement le bonheur des propriétaires de biens de location : ils pourront effectivement augmenter de 1,90 % leurs loyers à compter de janvier 2012.

source : lefigaro