Muhammad Yunus, le « banquier des pauvres », destitué de ses fonctions


Muhammad Yunus est un économiste et entrepreneur originaire du Bangladesh. Fondateur de la Grameen Bank, la première institution de microcrédit, il a reçu le prix Nobel de la paix le 13 octobre 2006. La banque centrale du Bangladesh a récemment décidé de le destituer de ses fonctions.

L’éviction de Muhammad Yunus confirmée par la Cour suprême

La semaine dernière, Muhammad Yunus, également connu sous le nom de « banquier des pauvres » s’est vu retirer de ses fonctions de directeur général de la Grameen Bank, sur ordre de la banque centrale du Bangladesh. Le mercredi 2 mars, ce dernier a fait appel auprès de la Haute Cour pour contester cette décision. Le mardi 8 mars 2011, la Cour suprême du Bangladesh a confirmé son limogeage. Selon la justice, la raison de cette éviction est simple. En effet, selon le Code du travail en vigueur dans son pays natal, l’âge de la retraite est fixé à 60 ans. Ce dernier, âgé de 70 ans ne peut donc plus occuper ses fonctions de directeur général de la banque qu’il a créée.

La destitution du fondateur, un sujet à polémique

Muhammad n’entend pas se laisser faire. Selon ses avocats, il s’agit d’une attaque personnelle venant directement du gouvernement, sans fondement juridique. Suite à son projet qui consistait à fonder un parti politique d’opposition en 2007, mais abandonné quelques mois après, ses représentants tentent de prouver qu’il s’agit bien ici d’un règlement de comptes politique ; plus particulièrement de la part de Sheikh Hasina, le Premier ministre du Bangladesh, apparemment irritée par les critiques du « banquier des pauvres ». Toujours d’après ses avocats, le gouvernement use de son pouvoir afin de prendre le contrôle de la Grameen Bank dont il détient déjà 25 % des parts.