Nouveau Compteur EDF : ça coûte cher


compteur EDF

L’arrivée des nouveaux compteurs EDF risque de couter très cher aux Français ; de 120 à 230 euros par abonné.

Mais pourquoi cela coûte-t-il aussi cher? Les principaux concernés affirment que ces « compteurs révolutionnaires » pourront afficher en temps réel la consommation électrique de leur utilisateur, mais aussi d’en modifier les paramètres (et donc au final coûter moins cher à l’utilisateur), et finalement d’envoyer les informations (à distance) directement au fournisseur. Du côté de la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies), on affirme qu’un tel déploiement coutera dans les 8 à 9 milliards d’euros tandis que le gestionnaire de réseau EDF avait annoncé un montant global de 4 à 5 milliards d’euros.

Toujours selon la FNCCR, ce serait une directive européenne qui l’obligerait à installer ces nouveaux compteurs sur le réseau français d’ici à 2020. La grande question reste la méthode qui sera mise en place pour que les abonnés Electricité de France puissent payer le renouvellement des 35 millions de compteurs français. Selon ERDF, cela se fera à travers le Turpe (Tarif d’Utilisation des réseaux publics d’électricité). Le Turpe avait été créé à l’origine pour financer la rénovation du réseau français. Constituant près de 45 % des factures des usagers, le Turpe sera utilisé par l’EDRF pour payer en partie le changement des compteurs. La somme à payer sera étalée jusqu’en 2020, ce qui veut dire que les abonnés paieront chaque mois quelques euros en plus sur leur facture (pour totaliser une somme de 230 euros à terme).

Jusqu’à présent, 30,000 unités de ces compteurs ont été déployées en test à Tours et Lyon, mais selon Le Parisien, seuls 8 des compteurs installés en Indre-et-Loire fonctionneraient correctement.